A Paris, le 5 mai: #LaFeteAMacron

Samedi 5 mai est organisée à Paris une marche contre Emmanuel Macron et son monde à l’appel du collectif citoyen de la Bourse du Travail, initié par le député insoumis François Ruffin et l’économiste Frédéric Lordon. 

La France insoumise appelle tou·te·s les insoumis·es à participer à cet évènement pour dire « Stop Macron ! ».
Pour qu’un maximum de monde puisse participer,  des cars sont organisés. Ainsi un car partira de haute-Vienne.

Vous pouvez aussi vous inscrire ici, sur l’évènement du site de la France insoumise

Ode aux oubliés…

Tribune du groupe LTG dans Vivre à Limoges n° 126, Avril 2018

Programme de l’Université Populaire de Limoges

Pendant les vacances, la réappropriation de la  Fac de Lettres et de Sciences Humaines continue !

Ces ateliers de l’Université Populaire de Limoges sont ouverts à tous les citoyens et citoyennes intéressées ! Qu’on se le dise…

 

CHU: le vœu du groupe LTG a été adopté

Lors de sa séance du Mardi 3 avril 2018, le conseil municipal de Limoges a adopté le vœu suivant déposé par le groupe Limoges Terre de Gauche 

La stratégie 2020 du CHU de Limoges prévoit la suppression de 158 postes ETP (équivalents temps plein) et la fermeture de 101 lits en 2018. Or l’établissement est déjà sous grande tension aussi bien vis à vis des usagers (qui peinent à obtenir des rendez-vous, connaissent un service d’urgences débordé, etc…) que des personnels aux conditions de travail déjà extrêmement dégradées et même dorénavant vis à vis des médecins généralistes auquel le CHU répond de moins en moins, et qui commencent à voir non traitées certaines demandes de primo-consultations pour leurs patients.

Le conseil municipal de Limoges, réuni en séance le mardi 3 avril 2018, demande à l’établissement hospitalier de ne pas s’engager dans cette diminution de l’offre de soins qui affecterait gravement la qualité de toute la chaîne de soins pour les malades de notre territoire.

Ont voté pour le groupe LTG et le groupe socialiste. Le FN s’est abstenu, et la majorité municipale  n’a pas pris part au vote.

Votation citoyenne sur le nucléaire

Venez faire la loi de sortie du nucléaire !

L’énergie nucléaire n’est ni une énergie propre, ni une énergie sûre, ni une énergie sécurisée.

Parmi les 58 réacteurs nucléaires français, 75% arriveront en fin de vie d’ici 2027. Repousser leur fermeture est un crime contre l’environnement. L’état des centrales se dégrade, tout dysfonctionnement est extrêmement dangereux. Le parc nucléaire est un puits sans fond pour les finances publiques. Pire, les dépenses d’entretien des centrales se font au détriment de la transition énergétique.

Un atelier des Lois, c’est l’occasion de
  • Mener avec les citoyens une réflexion sérieuse et trouver des solutions abouties pour sortir du nucléaire.
  • Faire la démonstration grandeur nature que chacune et chacun peut intervenir dans les choix majeurs de notre pays et peser de façon efficace jusqu’à l’Assemblée nationale.

Action du comité de mobilisation de l’Université de Limoges

Ce matin 6 mars 2018, le comité de mobilisation de l’Université de Limoges a menée une action  à la Fac de Lettres et de Sciences Humaines de Limoges contre l’enterrement de l’enseignement supérieur

8 mars: Youtube, elles prennent la parole… à l’Université de Limoges

Très belle initiative des étudiant.e.s Insoumis.e.s  de l’Université de Limoges.

Ciné-débat Jeudi  8 mars,  12h15,  à la fac de lettres

Pour les TER…

Hôpital malade: signez la pétition !

L’HÔPITAL DE SAINT-JUNIEN EST MALADE

Un cancer le ronge lentement mais sûrement depuis une dizaine d’années. Personnel et patients en souffrent. À terme, l’hôpital ne sera plus qu’une coquille vide comme le sont déjà les hôpitaux de Confolens, Bellac et Saint-Yrieix.

Pourtant, le Limousin devenant peu à peu un désert médical, les patients affluent et parfois de très loin.

Nous déplorons des suppressions de postes massives :

– De nombreux médecins ne sont ou ne seront pas remplacés. Plus de rhumatologue, plus de pneumologue. Un cancérologue et un hématologue n’ auront de remplaçant que si nous nous mobilisons. En chirurgie viscérale, même cas de figure, un médecin est parti, un autre partira en avril, encore une raison de nous mobiliser.  En orthopédie, un médecin part en septembre et ne sera pas remplacé.  En cardiologie, le départ de praticiens oblige l’hôpital à recruter des médecins intérimaires qui coûtent 1000 à 1200 € par jour.

– Les chimiothérapies ne sont plus assurées en dépit de l’installation très coûteuse d’un flux laminaire. Les patients doivent se rendre au CHU de Limoges (déjà surchargé) ou dans un établissement privé.

– Le bloc opératoire n’est pas rentabilisé comme il le devrait : il manque un médecin anesthésiste dans un bloc pourtant tout neuf, qui a coûté très cher à la collectivité.

– La logistique est également touchée : 16 lits ont fermé, d’où le développement de la chirurgie ambulatoire malgré les risques, constatés, de retours prématurés à domicile.

Nous déplorons des conditions de travail très dommageables pour les patients

– Trop peu de temps est accordé aux soins, le personnel soignant est sous pression, les arrêts maladie se multiplient. Par exemple, à l’EHPAD, de 13 H à 21 H, il n’y a qu’une seule infirmière (plus deux aides-soignants et deux agents hospitaliers) pour 80 patients. Quinze personnes sont actuellement en arrêt maladie sur un effectif de 50 personnes. Ces conditions indignes vont à l’encontre de la déontologie.

QUE POUVONS-NOUS FAIRE  ?

Nous payons nos impôts. Nous sommes donc en droit d’exiger l’accès pour tous à des soins de qualité dans un hôpital financé par nos propres deniers. Les instances qui nous dirigent disent que les fonds manquent. Pour eux, le patient doit être rentable et l’hôpital faire du chiffre. Mais notre santé ne saurait être évaluée comme une vulgaire marchandise.

Ne nous laissons pas faire, agissons. Signons cette pétition  et diffusons-la largement dans notre entourage. Seul, un nombre important de signatures pour une autre gestion de l’hôpital sera efficace. Exigeons le budget nécessaire pour un hôpital digne de ce nom et qui réponde aux besoins de tous.

 LE DESTIN DE L’HÔPITAL EST ENTRE NOS MAINS, MOBILISONS-NOUS

Signer ici: http://mapetitionpourlhopital.wesign.it/fr

Load more