Démocratie locale: le « deux poids, deux mesures » de la Mairie !

JusticeLa mairie de Limoges a présenté en fin de semaine une charte d’occupation du domaine public visant à « redynamiser le centre-ville ». Le résultat sera-t-il au rendez-vous ? Nous verrons bien. Mais ce qui a retenu mon attention dans cette annonce c’est la méthode utilisée pour élaborer cette charte.

Ce document nous est-il précisé est « le résultat d’un travail mené par la Ville de Limoges en concertation avec la Chambre de commerce et d’industrie, la Chambre de métiers, l’Union des métiers de l’industrie hôtelière, l’architecte des Bâtiment de France et l’association Limoges Commerces ». Je constate avec plaisir que, pour peu qu’elle le veuille, la majorité municipale sait très bien pratiquer la concertation.

Qu’on se concerte avec les commerçants pour élaborer une charte qui les concerne directement, c’est une excellente chose, assurément. Mais pourquoi la concertation seulement avec les commerçants et le centre-ville ? Pourquoi avoir mis les parents d’élèves devant le fait accompli en leur annonçant brutalement la fermeture de l’école de leur(s) enfant(s) à la rentrée prochaine ? Pourquoi avoir non moins brutalement annoncé aussi aux parents un changement des modalités de récupération de leurs enfants après la classe (à tel point que devant le tollé provoqué, la mairie a du reculer dare dare) ? Pourquoi cet été, en pleine canicule, avoir mis les habitant-es de Beaubreuil eux-aussi devant le fait accompli de la fermeture de leur piscine de quartier ? Pourquoi pratiquer le chantage à l’emploi en annonçant un plan de « réorganisation du temps de travail » aux agents municipaux et fustiger certaines de leurs organisations syndicales représentatives ?…

Comment expliquer une telle différence de traitement des limougeaud-es par la Mairie ? J’imagine qu’on ne saurait soupçonner M. le Maire de Limoges de pratiques clientélistes, lui qui s’y entend si bien pour dénoncer – main dans la main avec les élu-es FN –  un clientélisme supposé des associations limougeaud-es. Alors quoi ? Mystère… Si vous avez des réponses à cette énigme, n’hésitez pas à les proposer ici même 😉 !

(1 commentaire)

    • Béres on 19 juin 2016 at 10 h 45 min
    • Répondre

    et bien ,pr redynamiser ce centre ville ,il faut avoir une sacrée énergie et de bonnes idées étant donné la dégradation vertigineuse observée en qq années !!!
    pourquoi aller en centre ville sinon pour faire du shopping et de la consommation ??? La est toute la question ! pour avoir parcouru bcp de villes de France et d’ailleurs , celle de Limoges City se rapproche dangereusement du « non centre ville de Château trou » (Châteauroux ,vous l’aurez compris !) , tout a été fait , depuis belle lurette, pour que cette ville et son centre se meurent ( sous la pression d’un électorat o combien pantouflard télévisuel ,intolérant au possible ,anti joie de vivre ,anti fêtes ,anti liberté qui auraient mieux fait de s’exiler en campagne afin de trouver un semblant de « paix » plutôt que de fustiger du haut de leur fenêtre luxueuse tels des chiens hargneux et de porter plainte , jusqu’à ce que mort s’en suive, contre les qq bars atypiques , sympas et festifs ou nous aimions tous nous retrouver ,jeunes comme moins jeunes ,toutes classes sociales confondues ! Avoir un bar festif qui ne soit pas qu’un simple » bar a fric » s’avère impossible en ce lieu et ,, qu’est ce qui donne de la vie à une ville et à son centre sinon ses bars et ses cafés ,sinon ses « vagabonds musiciens  » , éjectés a coups de pompes et d’arrêtés préfectoraux ? Ce n sont pas les 3 manifestations annuelles et a but uniquement commerciale ,ho que non !!! Limoges n’a rien compris de ce qu’était la VIE d’une cité et ,tous les bons et vrais vivants n’aspirent qu’a une chose : se casser d’ici !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.