Grand débat: une mascarade qui permet au Président Macron de faire une campagne aux frais de l’État…

Le témoignage instructif de René Révol, Maire de Grabels (Hérault).

Il avait fait le déplacement de Souillac pour interpeler le Président de la République et relayer les revendications des Gilets Jaunes et de toutes celles et ceux qui aujourd’hui sont mobilisés pour défendre les services publics, la démocratie, la participation citoyenne,… Une véritable mascarade,… où il n’a pas été possible de faire entendre la voix du peuple…

(1 commentaire)

    • Philippe HUPONT on 19 janvier 2019 at 21 h 41 min
    • Répondre

    Merci M. le Maire de nous conforter dans notre vision de ce « Grand débat ». Le peu que j’en ai vu sur BFM (j’ai honte !) m’a positivement écoeuré. Un président en bras de chemise, s’efforçant de faire des pitreries et des bons (???) mots pour amuser la galerie, ne renonçant à aucune de ses convictions, présentant sa politique comme étant la seule évidente et logique, méprisant son auditoire pourtant composé de représentants du peuple au plus près des réalités et nous menaçant de son autorité de sa soi-disant légitimité … Ce fut un spectacle d’une bien piètre qualité, du Guignol de bas étage, du one-man-show pathétique. Oh bien sûr il y en a eu dans l’assistance pour applaudir, s’esbaudir, mettre un peu de « oh » de « ah », de « bravo » sur cette triste prestation mais, même ceux-là ont dû sérieusement se forcer !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.