14 Juillet

Le 23 avril 1789, Jean-Baptiste Réveillon, propriétaire de la manufacture royale de papiers peints, s’adresse à l’assemblée électorale de son district, et réclame une baisse des salaires.

Il emploie plus de trois cents personnes  dans sa fabrique, rue de Montreuil.  Dans un moment de décontraction stupéfiant, il affirme que les ouvriers peuvent bien vivre avec quinze sols par jour au lieu de vingt, que certains ont déjà la montre dans le gousset et seront bientôt plus riches que lui. Réveillon est le roi du papier peint, il en exporte dans le monde entier, mais la concurrence est vive; il voudrait que sa main-d’œuvre lui coûte moins cher…   Or le peuple avait faim… La colère monte autant que les salaires veulent baisser. Dans la journée du 28, l’émeute s’étend… Le 28 avril 1789, la Révolution commença ainsi: on pilla la belle demeure, on brisa les vitres, on arracha les baldaquins des lits, on griffa les tapisseries des murs. Tout fut cassé, détruit… 

Le 14 juillet de la foule anonyme.  Un récit qui met des visages, des noms sur les anonymes, sur le peuple de la Révolution. Un récit d’Éric Vuillard, renversant d’actualité…  (Ed. Actes Sud)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.