Gratuité des transports: de Limoges à Dunkerque, la divergence payante…

Tribune du groupe LTG dans le Vivre à Limoges (VAL) n° 123 – janvier  2018

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Bidule on 29 décembre 2017 at 16 h 15 min
    • Répondre

    Bonjour,

    Merci pour cet article mettant bien en évidence un choix de vie contre un autre.

    Si je reprends les propos de l’article, Limoges Métropole dit « Moderniser le réseau avec une meilleure qualité de service ». « Meilleure qualité de service »: quels sont les projets?

    -Envisager la suppression de la ligne de l’express 2 considérée comme non rentable, sans vraiment chercher pourquoi cette ligne n’est pas davantage utilisée: les horaires inappropriés peut-être? L’habitat dispersé? L’absence de services dans les villages qui impose à chacun de faire un détour, après sa journée de travail, pour chercher le nécessaire avant de rentrer chez soi? etc.
    -Mettre en place un contournement routier à l’est de Limoges qui impliquera une augmentation du nombre de voitures, une augmentation de la pollution, un saccage des espaces verts…Une vilaine cicatrice dans la campagne jusqu’ici préservée, transformant davantage encore les villes de l’agglomération en villes-dortoirs.

    C’est pourtant le moment des « bonnes résolutions », non? Bonne année à tous!

    1. Merci en retour pour ces infos très intéressantes. Est-il possible d’en savoir plus sur la ligne express 2 ? Quelles communes dessert-elle ?
      Pour ce qui est des projets de l’agglo en matière de « meilleure qualité » de transports, il s’agirait semble-t-il d’aller vers la création de deux lignes de bus à haut niveau de service (http://www.lepopulaire.fr/limoges/travaux-urbanisme/transport/2017/07/01/vers-un-nouveau-reseau-de-bus-dans-l-agglomeration-de-limoges_12468340.html).

    • Bidule on 4 janvier 2018 at 20 h 09 min
    • Répondre

    Bonjour

    Merci pour ce blog qui montre bien l’impact des décisions politiques sur la vie de tous.

    -L’express 2 fait l’aller et retour entre le pôle St Lazare et Aureil, avec 2 arrêts sur le chemin (carrefour de l’industrie et La croix rouge). Il s’agit donc de relier les communes d’Aureil, mais aussi celle d’Eyjeaux et Feytiat par exemple à Limoges.
    Le maire d’Aureil a annoncé dans la gazette locale que la ligne serait supprimée en sept 2018 si elle n’était pas davantage fréquentée. Aucune autre cause que « les gens préfèrent leur voiture » n’est envisagée pour expliquer les bus qui sont en effet vides.
    Se dessinerait-il un Limoges hyper centre desservi par les bus et peut-être sans voiture, mais avec davantage de voitures en proche banlieue? A quand une vision globale de l’habitat?

    -Quant au contournement est de Limoges, on peut consulter des dossiers de concertation du contournement est de Feytiat sur le site haute-vienne.fr. Là encore, il s’agit de projets de construction de routes, dans le but d’alimenter les zones commerciales sud; l’aménagement de la zone du Ponteix va de pair avec ce projet. Pourquoi construire encore des routes au lieu d’aménager des transports en commun?

    Bien cordialement.

    1. Merci de ces compléments précis et complètement d’accord avec vos deux points: oui, il faut absolument une vision globale de l’habitat si on veut pouvoir réussir la si impérative bifurcation écologique; et bien sûr qu’il faut donner la priorité absolue aux transports en commun en veillant à ce que les horaires, les liaisons,… correspondent effectivement aux besoins diversifiés des populations.

    • lol on 8 janvier 2018 at 21 h 01 min
    • Répondre

    Les municipalités passent et les transports en communs sont toujours aussi misérables à Limoges. A peine des transports scolaires ouverts au public. Ils préfèrent dépenser des millions pour construire des rocades afin de bien congestionner le centre ville alors que toutes les autres agglomérations cherchent à limiter la place de l’automobile. Ils ne sont même pas capables d’analyser les impasses dans lesquelles se sont mises les villes qui se sont développées plus tôt et d’en tirer les conséquences. Après avoir bien favorisé la voiture sur les transports en communs ils martyriseront les automobilistes en augmentant le prix du stationnement et les amendes. C’est à se demander si ce sont des incapables ou des sadiques! (l’un n’exclut pas l’autre).

    1. Malheureusement, tout est parfaitement juste et bien vu dans cette analyse ! Il faudrait effectivement changer radicalement de logiciel dans les exécutifs locaux sur ces questions (et sur d’autres d’ailleurs !!! )

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.