Mai 04

Lili déambule dans le quartier Carnot

Chers limougeauds,

Aimez vous, comme Lili, déambuler le samedi au marché Marceau pour acheter des produits bios, du gouda fermier, des dattes moelleuses, de la menthe fraiche, des fruits et légumes à des prix défiant toute concurrence ? N’en déplaise aux chafouins, Lili aime les douceurs orientales !

Aimez vous ce quartier Carnot ? Vous pouvez y acheter des fleurs, du pain, de la viande et mille autres choses qui font la vie quotidienne. On trouve la poste, des banques, des boutiques. Ne parlons pas de celle qui vend des pâtisseries orientales: tu regardes, pan ! un kilo !

Mais dans le « Vivre à Limoges » qui vient de paraitre, aie !!! Selon Limoges bleu marine, les habitants de ce quartier seraient « excédés, terrorisés, traumatisés et désespérés ». La vie au quotidien y serait « un enfer » ! Et bien !!! Pardi ce quartier est populaire. Limoges bleu marine trouve que les gens de condition modeste, c’est sale, c’est mal habillé. Et si en plus ces pauvres sont immigrés alors la c’est le summum… Saleté, mauvaises odeurs peut lire Lili, écœurée. Il y serait même pratiqué « du travail dissimulé » ! Ces accusations sont graves et cela rappelle à Lili ses lectures sur les heures sombres d’avant guerre quand la communauté juive était montrée du doigt.

Puis, elle se demande tout à coup si Limoges Bleu marine n’aurait pas eu vent de l’implantation d’une nouvelle « boutique » au 95 rue Théodore Bac ! Une boutique joyeuse où se réunissent des citoyen-nes qui débattent, font parfois la fête. Des personnes qui voient l’avenir EN COMMUN. EN COMMUN les gens ! Sans ostracisme ni boucs émissaires. N ‘en déplaise au FN, dans ce quartier les gens vont et viennent sans problème. Lili se rend en bus ce soir pour une réunion à 20h dans le quartier, sans crainte.

Chers amis limougeauds, continuez à vivre en paix dans le quartier Carnot et venez tranquillement, comme Lili profiter, des commerces… et du local citoyen !

(2 commentaires)

    • Lilideux on 27 octobre 2017 at 15 h 10 min
    • Répondre

    Je ne suis pas persuadée que le Limoges Bleu marine soit essentiellement composé de nantis, propres sur eux et vêtus comme des bourgeois pour la messe du dimanche. Ça serait trop simple. D’ailleurs, ceux qui se plaignent habitent aussi dans ce quartier populaire.
    Quant à l’enfer, vous savez bien, c’est toujours « les autres ».

    1. Oui, vous avez en partie raison. D’autant plus qu’il faut distinguer les électeurs du FN, ses militants, ses cadres politiques locaux ou nationaux. Mais à Limoges comme ailleurs les électeurs du FN doivent être extrêmement divers socialement. Selon l’ouvrage de G. Mauger et W. Pelletier (« Les classes populaires et le FN ») les votes FN ne forment pas un un « électorat » mais plutôt un « conglomérat », extrêmement volatile et contradictoire, qui inclut certes une composante populaire non négligeable… mais aussi une composante des « beaux quartiers ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.