Soutien au CHU

Terrible paradoxe au CHU de Limoges. Des agents, par leur grève de la faim, n’ont pas hésité à mettre leur santé en péril pour défendre la qualité du service public de santé ! Le très large soutien qu’ils ont reçu des usagers sur site lui-même, ou par voie de pétition (7 000 signatures recueillies) témoigne de l’attachement de la population, notamment des limougeauds et des limougeaudes à la qualité de son service public hospitalier. Grâce à cette mobilisation, 31 équivalents temps plein vont être recrutés, et 20% des contractuels vont pouvoir sortir de la précarité. Cette victoire est un premier pas pour remettre de l’humain au cœur de l’hôpital public et en faire un service de haute qualité médicale et humaine.

Le conseil municipal de Limoges réuni en séance le jeudi 6 avril 2017

– salue cette action d’intérêt général pour des conditions de travail dignes et une prise en charge de qualité des usagers
– souhaite que le conseil de surveillance du CHU veille à la bonne application des avancées obtenues et amplifie cette logique de meilleure prise en compte des besoins humains
– demande à l’État et à l’ARS d’en finir avec le rationnement des moyens humains au CHU de Limoges.

Intervention au Conseil Municipal du 6 avril 2017

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.