Le groupe LTG dénonce les propos du FN sur les associations

CP

Les élus du groupe Limoges Terre de Gauche ont pris connaissance avec stupéfaction et colère des propos tenus en conférence de presse par les élus du Front national sur les associations.

Ils dénoncent l’amalgame volontaire entretenu par ces élus entre leur appréciation sur le rôle et la place du tissu associatif dans la vie locale et les réflexions menées par le groupe de travail mis en place au sein de la municipalité. Les propositions de ce dernier ne seront connues que dans quelques mois et il est intolérable de voir que l’un de ses membres, fut-il président, puisse présenter comme émanant du groupe de travail des appréciations qui sont celles, partisanes et sectaires, de son propre groupe. En assimilant qui plus est, ce groupe de travail à une commission municipale. Le FN a-t-il si peu le sens du droit ?

Il est vrai que les propos récents du maire laissant entendre que les associations seraient « trop nombreuses », souvent « clientélistes » ou « mal gérées », offrent un terreau propice aux amalgames et propos douteux tenus par les élus Front national à l’encontre des associations. Il est tout aussi vrai que les orientations budgétaires 2016 présentées au dernier conseil municipal prévoient de nouvelles coupes sombres dans le subventionnement de ces dernières. Le président du groupe Font national, en outrepassant ses prérogatives, ne serait-il pas en définitive, le poisson pilote d’un maire et d’une majorité décidées à mettre au pas un tissu associatif jugé trop peu coopératif ?

Parce qu’ils jugent leurs actions indispensables au « vivre ensemble », à la cohésion sociale du territoire, les élus du groupe Limoges Terre de Gauche continueront à se battre pour préserver et développer le riche tissu associatif de notre cité.

Limoges le 8 février 2016

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.