« Retraitée depuis 2 ans, je ne m’en sors plus… »

Plus que tout dossier statistique, ce témoignage reçu cet été expose crument la réalité des travailleurs et travailleuses âgé.e.s,  monde totalement étranger à la Macronie et à son président des riches.

Avec l’accord de l’intéressée, évidemment, je le publie ici.

« Retraitée depuis 2 ans, je ne m’en sors plus. J’ai perdu 120€ de pouvoir d’achat. Ma retraite a diminué de 42€ et mon APL 80€. Je vis avec 943€ net… après 43 années de travail. En déduisant mon loyer et mes charges courantes, il me reste 300€ soit 10€ par jour.  Je ne sors plus et ce qui me fait le plus mal c’est de ne plus pouvoir gâter un peu mes petits enfants. Je vis seule et des fois je n’ai plus le cœur à vivre. Faut il en arriver à rechercher un emploi ? Je n’ai pas voté Macron, mais Mélenchon. Peut-on espérer un avenir meilleur ?  »

Durant la campagne des élections législatives, j’ai rencontré plusieurs femmes retraitées ( à Beaubreuil, qu’à Saint-Léonard, à Eymoutiers…) qui m’ont fait part de situations analogues. Comme celle-ci contrainte pour s’en sortir de faire 2 heures de traite des vaches chaque jour à plus de 75 ans…  A titre humain et personnel, ce sont sans doute parmi les rencontres les plus fortes que j’ai faites durant cette campagne. Nous proposions alors, avec Jean-Luc Mélenchon, que pour une carrière complète, pas une retraite ne soit inférieure au SMIC, ce qui est quand même bien le minimum qu’on puisse faire pour celles et ceux qui ont travaillé toute leur vie.

On le sait, ce n’est pas l’Avenir en Commun qui a gagné et aujourd’hui le Président des riches se soucie comme d’une guigne des travailleurs et notamment des petits retraités dont il a encore dégradé la situation. Alors que le « prélèvement forfaitaire unique » sur les revenus financiers va faire gagner des dizaines de milliers d’euros aux plus aisés, le gouvernement, après avoir augmenté la CSG sur les retraites, a décidé d’en rajouter en désindexant les pensions de l’inflation. Un  « pognon de dingue » qui va encore et toujours à ceux qui en ont déjà tellement ! Neuf organisations syndicales de retraités appellent à se mobiliser le 9 octobre pour dire non au hold-up sur les retraites. Soutien total.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.