Budget 2018: austérité à tous les étages

Tribune du groupe LTG dans le Vivre à Limoges (VAL) n° 124 – février 2018

(2 commentaires)

    • Poil à gratter on 11 février 2018 at 12 h 37 min
    • Répondre

    Bonjour,
    pour crédibiliser votre propos que je peux soutenir, qu’elles seraient vos propres propositions budgétaires si vous aviez les cordons de la bourses?
    CDT

    1. C’est une excellente question, Poil à gratter. Que ferions-nous si nous étions aux affaires ? Brièvement quelques éléments de réponse.
      D’abord à la différence de la municipalité actuelle, nous n’adhérons pas à l’idée que la dépense publique est mauvaise par nature et qu’il faut en conséquence la réduire, que l’impôt est par nature mauvais. La question est plus: qui paye l’impôt ? Sur quels critères ? et pour faire quoi? Donc pas de soutien de notre part au gouvernement là-dessus ce qui veut dire information aux citoyens sur ces sujets et mobilisations. Ensuite, même dans le cas de l’enveloppe actuelle il y a beaucoup à dire sur l’usage que fait cette municipalité des deniers publics: elle donne la priorité à l’ « évènementiel » avec des budgets communication, foires et animations commerciales qui ont explosé sans vraiment prouver leur impact en matière de retombées durables pour les développement de la ville; il est clair que nos priorités seraient ailleurs. De même la politique de délégation de services publics continue sans même en avoir fait un réel bilan pour les finances municipales. Les achats de logiciels coûtent aussi très cher et de plus en plus cher avec la numérisation de tous les services, alors qu’on aurait pu au moins accepter de se poser la question du logiciel libre… On pourrait multiplier les exemples. Enfin, et c’est lié, il faudrait je pense beaucoup plus impliquer les citoyens dans les grands choix de la ville et pas seulement les consulter sur la couleur des pavés des rues de centre-ville. On pourrait à Limoges aussi (d’autres villes s’y essaient) aller vers des budgets participatifs par quartier par exemple.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.